[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]

Newspapers

[an error occurred while processing this directive]

Lancement du tournoi par SORGIA FM

Guy LARMANJAT

Jean-Pierre FILLON

Jean-Pierre GOMEZ

Jean-Pierre GOMEZ

Jean-Pierre GOMEZ

 1ere journée

France-Turquie

Les Bleus surpris d'entrée



La France n'a pas fait le poids face à la Turquie, s'inclinant par 61 à 49. Photo DL/Greg YETCHMENIZA

La France n'a pas fait le poids face à la Turquie, s'inclinant par 61 à 49. Photo DL/Greg YETCHMENIZA

2 / 2

Pour son premier match du 26e tournoi bellegardien, la France s'est inclinée 61 à 49 vendredi soir au gymnase Marcel-Berthet face à la Turquie. Après un départ laborieux, les Bleuets se retrouvaient rapidement mené 17 à 6 à l'issue du premier quart de temps. Au contact à la pause, la France a finalement lâché prise lors du dernier acte (15-26).
Les protégés de Tahar Assed-Liegon tâcheront de se remobiliser, samedi à 20 h, face à la Grèce, facile vainqueur de la Serbie (84-66) lors du match d'ouverture. Des Grecs que les Tricolore retrouveront dans trois mois lors de l'Euro disputé en Lettonie et en Lituanie (19-29 juillet).

LE DAUPHINE LIBERE 


1ere journée

Grèce 84 – Serbie 66

Des Grecs intraitables

En tête de bout en bout de la rencontre, la Grèce a fait tourner son effectif à plein régime pour s’offrir une promenade de santé.

Des Grecs intraitables
En tête de bout en bout de la rencontre, la Grèce a fait tourner son effectif à plein régime pour s’offrir une promenade de santé.
2e journée

Serbie 84 – Turquie 73
La cinglante réponse

Baladée la veille par des Grecs euphoriques, la Serbie, telle une bête blessée, a su faire preuve d’orgueil pour s’offrir un succès mérité.

La cinglante réponse
Baladée la veille par des Grecs euphoriques, la Serbie, telle une bête blessée, a su faire preuve d’orgueil pour s’offrir un succès mérité.
3e journée

Grèce 51 – Turquie 70
   La Turquie a retenu la leçon

Privés sur le fil du titre l’an dernier par l’équipe de France, les Turcs ont inversé le scénario pour remporter de justesse le tournoi pour la deuxième fois de leur histoire.

La Turquie a retenu la leçon
Privés sur le fil du titre l’an dernier par l’équipe de France, les Turcs ont inversé le scénario pour remporter de justesse le tournoi pour la deuxième fois de leur histoire.

Trois bonnes raisons d’assister au Tournoi international de basket cadets



Les Turcs, habitués du Tournoi de Bellegarde, jouent presque “à domicile” tant ils ont de supporters en tribune chaque année. Ici, leur rencontre avec l’équipe des Lettons en 2010. Photo DL/Archives

Les Turcs, habitués du Tournoi de Bellegarde, jouent presque “à domicile” tant ils ont de supporters en tribune chaque année. Ici, leur rencontre avec l’équipe des Lettons en 2010. Photo DL/Archives

2 / 2

La 26e édition se déroule les 13, 14 et 15 avril à la salle omnisports Marcel-Berthet.

1. Un vivier de champions

Ce sont les futurs champions qui évoluent sur le parquet de la salle omnisports Marcel-Berthet à l’occasion de ce Tournoi d’ampleur internationale. Est-ce utile de rappeler que Tony Parker à user ses semelles dessus quand il n’avait que 15 ans ?

2.La présence d’équipes internationales

Cette année, les quatre équipes présentes sont la Grèce, la Serbie, La Turquie (vainqueur en 2010) et la France (vainqueur en 2011). C’est une préparation importante pour le championnat d’Europe.

3.Trois jours de fête autour du sport

Depuis la première rencontre vendredi 13 avril à 17 30, jusqu’à la clôture du Tournoi le dimanche dès 19 h, le centre sportif Marcel-Berthet de Bellegarde sera en ébullition. Avec la présence de l’Ensemble harmonique de Bellegarde pour ponctuer les trois jours, des démonstrations de danses rock et la présence d’un groupe local de chanteurs.

Les visiteurs pourront par ailleurs se restaurer sur place. À noter, le grand repas du samedi midi (diots au vin blanc) et la soirée de gala du vendredi.


Le dauphiné libéré le 12/04/0212
dimanche 15.04.2012, 19:35

Bellegarde -

La Turquie remporte le 26e tournoi international cadets de basket

La France ne récupère que la cuillère de bois.

Vainqueur de la France 61-49 dès vendredi soir, alors que les Grecs avaient fait auparavant forte impression en dominant la Serbie 84-66, la Turquie a déçu le lendemain en s'inclinant 73-84 devant la Serbie. La France, battue par la Grèce samedi soir 57-44, perdait toute prétention au titre. La Grèce devenait favorite, la Serbie et la Turquie restant potentiellement dans la course. Mais dimanche, les Grecs se sont effondrés devant leur meilleur ennemi turc 51-70. La victoire dans le dernier match de la Serbie sur la France 68-53, qui mettait trois équipes à deux matches gagnés, n'a pas suffi à bouleverser l'ordre des choses : la Turquie remporte le tournoi devant la Grèce, la Serbie et la France, bonne dernière avec trois défaites.

Journal La Tribune Républicaine

Charles Besson : « Promouvoir le basket et Bellegarde ! »

Charles Besson, Charly pour les intimes, président des EVB depuis 1993, a vécu tous les tournois depuis le début, en 1987.
Charles Besson, Charly pour les intimes, président des EVB Basket depuis 1993, a vécu tous les tournois depuis le début, en 1987.

Agé aujourd'hui de 71 ans, Charles Besson est entré aux EVB Basket comme parent de joueur en 1984 ; il est devenu co-président avec Christian Ménard en 1993, et puis seul président en 1995.

A la veille du 26e tournoi international cadets, Charly a accepté de répondre à quelques questions.
Président, comment expliquez-vous la longévité exceptionnelle de votre tournoi ?
Est-elle vraiment exceptionnelle ? La foire de Beaucroissant a bien 700 ans ! Plaisanterie mise à part, la pérennité du tournoi dépend pour moi de la stabilité du club, de l'engagement et de la volonté de ses dirigeants de créer de l'événementiel de haut niveau autour de ce qui est leur raison de vivre, le basket. On peut compter aussi sur l'appui sans faille de la Fédé.
Comment se présente l'édition 2012 du tournoi ?
Sportivement, ce sera très intéressant avec de belles équipes annoncées : les Grecs sont grands et forts, les Serbes comptent parmi les trois meilleurs européens, les Français et les Turcs parmi les cinq. Nous avons essayé d'avoir les Chinois, les Espagnols, les Russes étaient candidats, mais ces possibilités n'ont pas abouti.
Au niveau festif, le tournoi sera à la hauteur du précédent, même si ce n'est plus les 25 ans... ni l'avènement de notre désormais célèbre parquet, qui fait aujourd'hui l'unanimité ! De nombreuses animations locales sont prévues, avec notamment la fameuse soirée du vendredi, et un pique-nique le samedi midi, auquel 150 personnes sont attendues !
La formule actuelle plafonne ; le tournoi peut-il être amené à évoluer ?
Ce serait le voeu de la Fédération nationale, qui aimerait qu'on passe à 8 équipes. Le problème, c'est que ça allongerait le tournoi de trois à huit jours, ce qui n'est pas envisageable à Bellegarde pour plusieurs raisons : manque de salles, d'infrastructures, d'hébergement pour accueillir les joueurs et les encadrants... sans parler de l'énorme investissement supplémentaire que cela supposerait de la part de nos bénévoles, qui pour la plupart sont des actifs avec des engagements professionnels... Non, je pense que cette ambition n'est pas réalisable dans l'état actuel des choses. Ou alors il faudrait faire ça en association avec un autre club, sur deux plateaux. On deviendrait alors un peu comme le tournoi de l'Essonne, et ça dénaturerait l'esprit du tournoi.
Ne serait-il pas compliqué de trouver 8 équipes ?
Paradoxalement non ! Il est plus difficile de trouver quatre équipes que huit. A cela une bonne raison : les fédérations nationales préfèrent les tournois avec plus de matches, en raison notamment des coûts de transports... Peut-on envisager un jour un tournoi avec une catégorie autre que les cadets ?
Aux EVB, nous aimerions bien, effectivement, passer à la catégorie supérieure des U16, l'équivalent des juniors, pour une qualité de jeu plus proche de celle des professionnels... Mais visiblement ce n'est pas aussi évident que ça.
Pourquoi pas imaginer un tournoi féminin ?
Il existe déjà un tournoi de filles dans l'Ain, à Carriat, qui existe depuis 17 ou 18 ans et qui marche bien ; pas question pour nous de le concurrencer, même si nous avons un faible pour le basket féminin, question beauté du jeu et accessibilité des joueuses, moins égocentrées que les gars... S'il devait y avoir un second tournoi féminin dans le département, je le verrai plutôt à Culoz, dont l'équipe féminine flamboie... Tournoi international cadets en avril, tournoi des As en mai, retour de l'équipe de France féminine en juin, 2012 est une année exceptionnelle pour le basket à Bellegarde... C'est notre façon à nous de renvoyer la balle à la collectivité qui a accédé à notre demande de parquet : on crée de l'événementiel, on fait connaître et parler la ville de Bellegarde... Quand on voit notre ville citée dans l'Equipe entre Bourg, Villeurbanne et Roanne, on est fier de notre travail. Et puis ces événements sont aussi un moyen de promouvoir le basket... De plus, 2012 n'est pas une année banale à Bellegarde, qui a brillamment accueilli la coupe de France de rock acrobatique et qui recevra le 11 juillet rien moins qu'une arrivée d'étape du Tour de France ! Les EVB s'inscrivent bien volontiers dans cette dynamique.
Allez-vous tenir ce rythme les années à venir ?
Le club doit tendre vers le maintien des opérations de notoriété, tout autant qu'il contribue toutes les fois qu'il peut à l'animation de la ville, que ce soit avec la municipalité, les commerçants ou d'autres associations. On fera tout notre possible !

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR GILLES MOINE
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com